dimanche 11 août 2013

Un Monde sans Nucléaire

Le Japon vient de commémorer "Le souvenir" des bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki qui ont eu lieu il y a 68 ans déjà, les 6 et 9 août 1945 à l'initiative des États-Unis.

© Crédit photo Umiko-Le Papillon et L'Empereur

C'est une partie douloureuse de l'histoire du Japon, difficile à oublier, que l'on souhaiterait qui ne se reproduise plus jamais.
Mais la tentation est grande et des efforts sont faits pour que les armes nucléaires ne soient plus utilisées.
Seront-ils les chefs d'état et les citoyens, capables d'instaurer une Paix durable et se tenir aux accords signés concernant les résolutions adoptées?

Cependant, tous ne l'ont pas encore fait.
Apprendre avec ses erreurs...
Cela semble logique et pourtant...

© Crédit photo 2.81_Anti nuke au grand talent à qui je dis MERCI 

La lecture de la "Déclaration de Paix" du Maire de Nagasaki, Monsieur Tomihisa Taue ce 9 août 2013 mérite d'être diffusée et lue par le plus grand nombre. Nous ne devrions pas y être indifférents quels que soient nos origines ou pays.
Je vous livre la version française suivie de la version japonaise.


Déclaration de Paix de la ville de Nagasaki 
par son Maire Tomihisa Taue

Il y a 68 ans jour pour jour, un bombardier américain larguait une bombe atomique au-dessus de notre ville.
La chaleur, le souffle et les radiations dûs à l'explosion ont déclenché des incendies dans l'ensemble de la ville qui a brûlé durant une journée entière.
En un instant, des quartiers entiers de Nagasaki ont été anéantis et sur les 240 000 habitants, 74 000 sont morts et 150 000 ont été blessés .
Soixante-huit ans plus tard, les survivants continuent de craindre la leucémie et d'autres cancers et restent traumatisés par cette tragédie. 

Nous, êtres humains, avons créé cette arme destructrice. Nous l'avons utilisée à deux reprises à Hiroshima et Nagasaki.
À l'heure actuelle, nous continuons même à détruire et polluer notre planète en effectuant des essais nucléaires.
Jusqu'à aujourd'hui, notre histoire est jalonnée d'erreurs humaines, dont fait partie la bombe atomique larguée sur notre ville. Par conséquent, il est important pour nous de consolider les promesses faites par le passé sans oublier d'où nous venons.

Je demande au gouvernement japonais d'affirmer à nouveau la position du Japon en tant que pays irradié.
En avril dernier, lorsque le Comité préparatoire de la Conférence d’examen du Traité sur la non-prolifération des armes  nucléaires s'est réuni à Genève, les 80 pays-membres ont signé une déclaration officielle condamnant la cruauté des armes nucléaires.
L'Afrique du Sud, à l'origine de cette pétition, a demandé au gouvernement japonais de la signer.

Au grand désarroi du monde entier, le gouvernement japonais a refusé. Ce rejet du message selon lequel l'être humain ne doit en aucun cas avoir recours aux armes nucléaires montre que le gouvernement japonais admet l'utilisation de telles armes dans certains contextes. Cette attitude va à l'encontre de celle adoptée par le Japon en tant que pays irradié qui consistait à refuser l'utilisation des armes nucléaires en tout temps et en tous lieux. 

Le gouvernement japonais a d'ailleurs repris les négociations avec l'Inde concernant l'utilisation de l'énergie nucléaire, ce qui contredit également la position du Japon en tant que pays irradié.

L'Inde possède des armes nucléaires mais n'a pas signé le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP). En aidant un tel pays à développer son industrie nucléaire, le Japon ne respecte pas les clauses du TNP. Du point de vue de la Corée du Nord, cela pourrait légitimer son armement nucléaire et justifier sa décision de ne pas resigner le TNP. Enfin, cela pourrait freiner la dénucléarisation de la péninsule coréenne. 

Je demande encore une fois au gouvernement japonais d'affirmer la position du Japon en tant que pays irradié.
J'invite le gouvernement à prendre des initiatives et à entamer des démarches concrètes telles que l'institutionnalisation des trois principes non-nucléaires et la création d'une zone dénucléarisée dans le nord-est de l'Asie. 

Tel qu'établi dans leur promesse faite aux citoyens du monde dans le cadre du TNP, les pays nucléarisés doivent essayer de réduire le nombre d'armes nucléaires. 

En avril 2009, lors d'une visite à Prague, le Président Obama a officiellement indiqué sa volonté d'établir un monde sans armes nucléaires. En juin dernier, à Berlin, il a également démontré qu'il était déterminé à réduire le nombre d'armes nucléaires en déclarant : « Tant que les armes nucléaires existeront sur notre planète, notre sérénité et notre sécurité ne seront jamais assurées. » En tant que citoyens d'une ville irradiée, nous appuyons l'attitude et les déclarations du Président Obama. 

Pourtant, aujourd'hui encore, il existe plus de 17 000 têtes nucléaires dans le monde, plus de 90 % desquelles aux États Unis et en Russie. Je profite de cette occasion pour solliciter les Présidents américain et russe d'envisager des mesures plus drastiques afin de réduire le nombre d'armes nucléaires. Cette question ne doit pas être envisagée à long terme mais doit plutôt être considérée comme un problème urgent consistant à faire éradiquer les armes nucléaires de notre planète et à créer un monde exempt d'armes nucléaires. Il est désormais temps de tenir la promesse faite à l'ensemble des citoyens de la planète.

Les dirigeants de chaque pays ne sont pas les seuls à pouvoir passer à l'action pour créer un monde sans armes nucléaires, nous, citoyens du monde, pouvons également agir! 

« Le gouvernement doit tout mettre en œuvre pour ne plus faire la guerre et éviter de répéter les erreurs du passé. » Cet extrait du préambule de la Constitution illustre la volonté du peuple japonais d'accéder à la paix. Il est indispensable de transmettre les témoignages de survivants de la guerre et du bombardement atomique aux générations suivantes afin que l'Histoire ne se répète pas, afin de ne jamais oublier que les guerres ont tué de nombreuses personnes, laissant des cicatrices et des traumatismes indélébiles, afin également de perpétuer la quête de paix initiale du Japon, et de garder en mémoire les atrocités de la guerre pour ne jamais les répéter. 

Vous, représentants de la jeune génération, avez-vous entendu le message des survivants de la bombe atomique, le message caché derrière leurs cris « Plus jamais Hiroshima! Plus jamais Nagasaki! Plus jamais de guerre! Plus jamais de Hibakusha! »?

Votre génération est la dernière à pouvoir écouter le message des survivants. Soyez à l'écoute afin de mieux comprendre ce qui s'est passé sous le nuage atomique il y a 68 ans et pourquoi les survivants consacrent le temps qu'il leur reste à vivre à exiger l'abolition des armes nucléaires pour les générations suivantes. Au fil de leur message, demandez-vous si vous pouvez accepter les
armes nucléaires de votre vivant et celui de vos enfants. Demandez-vous s'il est acceptable de vivre ainsi. C'est vous qui créez notre avenir!

En tant que membre de la communauté, vous pouvez agir! Près de 90% des communes japonaises déclarent être en faveur de l'abolition des armes nucléaires. Ces déclarations illustrent la volonté des citoyens de ne pas subir les armes nucléaires et de créer un monde de paix. Le Conseil des Communes-membres en faveur de l'abolition des armes nucléaires fête ce mois-ci son trentième anniversaire. Si vous souhaitez agir dans le cadre de cette déclaration, le Conseil et les villes irradiées sont prêts à soutenir toute initiative.

L'Assemblée des citoyens du monde pour l'abolition des armes nucléaires aura lieu à Nagasaki en novembre prochain.
Nous profiterons de cette occasion pour faire part au monde entier de notre souhait d'éradiquer les armes nucléaires dans le monde.

Les conséquences de l’accident qui s’est produit dans le réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire de Fukushima Dai-Ichi gérée par la compagnie d'électricité Tokyo Electric Power Co. (TEPCO) sont encore visibles. Les zones touchées par les radiations sont de plus en plus étendues, les habitants de la région de Fukushima sont désormais obligés de vivre dans des conditions précaires.
La ville de Nagasaki souhaite à la région de se rétablir au plus vite et lui offre tout son soutien.

Le mois dernier, Senji Yamaguchi est décédé. Cet homme avait consacré sa vie entière à l'éradication des armes nucléaires et à l'amélioration du soutien apporté aux victimes de la bombe atomique. Aujourd'hui, les survivants, dont l'âge moyen dépasse 78 ans, sont de moins en moins nombreux. J'aimerais profiter de cette occasion pour faire comprendre aux gens qu'il est important de soutenir davantage les survivants âgés du bombardement atomique.

Je présente mes condoléances aux familles des victimes de la bombe atomique et déclare ici-même le souhait de la ville de Nagasaki de continuer à tout faire pour éradiquer les armes nucléaires, en collaboration avec la ville de Hiroshima.

Tomihisa TAUE
Maire de Nagasaki, le 9 août 2013



© Crédit photo 2.81_Anti nuke au grand talent à qui je dis MERCI 

長 崎 平 和 宣 言




68年前の今日、このまちの上空にアメリカの爆撃機が一発の原子爆弾を投下しました。熱線、爆風、放射線の威力は凄まじく、直後から起こった火災は一昼夜続きました。人々が暮らしていたまちは一瞬で廃墟となり、24万人の市民のうち15万人が傷つき、そのうち7万4千人の方々が命を奪われました。生き残った被爆者は、68年たった今もなお、放射線による白血病やがん発病への不安、そして深い心の傷を抱え続けています。
 このむごい兵器をつくったのは人間です。広島と長崎で、二度までも使ったのも人間です。核実験を繰り返し地球を汚染し続けているのも人間です。人間はこれまで数々の過ちを犯してきました。だからこそ忘れてはならない過去の誓いを、立ち返るべき原点を、折にふれ確かめなければなりません。

 日本政府に、被爆国としての原点に返ることを求めます。
 今年4月、ジュネーブで開催された核不拡散条約(NPT)再検討会議準備委員会で提出された核兵器の非人道性を訴える共同声明に、80か国が賛同しました。南アフリカなどの提案国は、わが国にも賛同の署名を求めました。
 しかし、日本政府は署名せず、世界の期待を裏切りました。人類はいかなる状況においても核兵器を使うべきではない、という文言が受け入れられないとすれば、核兵器の使用を状況によっては認めるという姿勢を日本政府は示したことになります。これは二度と、世界の誰にも被爆の経験をさせないという、被爆国としての原点に反します。
 インドとの原子力協定交渉の再開についても同じです。
 NPTに加盟せず核保有したインドへの原子力協力は、核兵器保有国をこれ以上増やさないためのルールを定めたNPTを形骸化することになります。NPTを脱退して核保有をめざす北朝鮮などの動きを正当化する口実を与え、朝鮮半島の非核化の妨げにもなります。
 日本政府には、被爆国としての原点に返ることを求めます。
  非核三原則の法制化への取り組み、北東アジア非核兵器地帯検討の呼びかけなど、被爆国としてのリーダーシップを具体的な行動に移すことを求めます。

 核兵器保有国には、NPTの中で核軍縮への誠実な努力義務が課されています。これは世界に対する約束です。
 2009年4月、アメリカのオバマ大統領はプラハで「核兵器のない世界」を目指す決意を示しました。今年6月にはベルリンで、「核兵器が存在する限り、私たちは真に安全ではない」と述べ、さらなる核軍縮に取り組むことを明らかにしました。被爆地はオバマ大統領の姿勢を支持します。
 しかし、世界には今も1万7千発以上の核弾頭が存在し、その90%以上がアメリカとロシアのものです。オバマ大統領、プーチン大統領、もっと早く、もっと大胆に核弾頭の削減に取り組んでください。「核兵器のない世界」を遠い夢とするのではなく、人間が早急に解決すべき課題として、核兵器の廃絶に取り組み、世界との約束を果たすべきです。

 核兵器のない世界の実現を、国のリーダーだけにまかせるのではなく、市民社会を構成する私たち一人ひとりにもできることがあります。
 「政府の行為によって再び戦争の惨禍が起ることのないやうにする」という日本国憲法前文には、平和を希求するという日本国民の固い決意がこめられています。かつて戦争が多くの人の命を奪い、心と体を深く傷つけた事実を、戦争がもたらした数々のむごい光景を、決して忘れない、決して繰り返さない、という平和希求の原点を忘れないためには、戦争体験、被爆体験を語り継ぐことが不可欠です。
 若い世代の皆さん、被爆者の声を聞いたことがありますか。「ノーモア・ヒロシマ、ノーモア・ナガサキ、ノーモア・ウォー、ノーモア・ヒバクシャ」と叫ぶ声を。
 あなた方は被爆者の声を直接聞くことができる最後の世代です。68年前、原子雲の下で何があったのか。なぜ被爆者は未来のために身を削りながら核兵器廃絶を訴え続けるのか。被爆者の声に耳を傾けてみてください。そして、あなたが住む世界、あなたの子どもたちが生きる未来に核兵器が存在していいのか。考えてみてください。互いに話し合ってみてください。あなたたちこそが未来なのです。
 地域の市民としてできることもあります。わが国では自治体の90%近くが非核宣言をしています。非核宣言は、核兵器の犠牲者になることを拒み、平和を求める市民の決意を示すものです。宣言をした自治体でつくる日本非核宣言自治体協議会は今月、設立30周年を迎えました。皆さんが宣言を行動に移そうとするときは、協議会も、被爆地も、仲間として力をお貸しします。
 長崎では、今年11月、「第5回核兵器廃絶-地球市民集会ナガサキ」を開催します。市民の力で、核兵器廃絶を被爆地から世界へ発信します。

 東京電力福島第一原子力発電所の事故は、未だ収束せず、放射能の被害は拡大しています。多くの方々が平穏な日々を突然奪われたうえ、将来の見通しが立たない暮らしを強いられています。長崎は、福島の一日も早い復興を願い、応援していきます。
 先月、核兵器廃絶を訴え、被爆者援護の充実に力を尽くしてきた山口仙二さんが亡くなられました。被爆者はいよいよ少なくなり、平均年齢は78歳を超えました。高齢化する被爆者の援護の充実をあらためて求めます。
 原子爆弾により亡くなられた方々に心から哀悼の意を捧げ、広島市と協力して核兵器のない世界の実現に努力し続けることをここに宣言します。

2013年(平成25年)8月9日
長崎市長 田上 富久

La bombe invisible
みえないばくだん



みえないばくだん(にほんごじまく)

J’écrirai la paix sur vos ailes,
et vous volerez autour du monde,
de sorte que les enfants ne meurent plus de cette façon.

 佐々木 禎子 (Sadako Sasaki)


Vous pouvez trouver cette Déclaration en différentes langues ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Dis-moi le fond de ta pensée ...

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.