mercredi 21 août 2013

Rencontrons les enfants!

お盆

O-bon à la Maison de Kiso 
Le 15 août 2013

 O-Bon est l'une des fêtes estivales du Japon pendant laquelle il est coutume de faire des offrandes de nourriture ou autres aux ancêtres et de prier pour le repos de leurs âmes. Elle se déroule du 13 au 15 août et on peut à cette occasion admirer la danse folklorique appelée " Bon Odori " exécutée dans toutes les grandes cités, villes ou villages du Japon.

Crédit photo @Japonkiso

« Célébration des morts et des ancêtres: fête d’origine bouddhique et rituel familial, chacun retournant dans sa maison natale pour le culte des morts. Un bonze lit des sūtras et adresse des prières aux ancêtres.
Les membres de la famille vont au cimetière accueillir l’esprit de leurs défunts à l’aide de lanternes. Dans la maison sont présentées des offrandes de nourriture, dont les légumes en forme de cheval qui leur serviront de monture pour retourner dans l’autre monde ».

C'est au Jardin d'Acclimatation de Paris que nous avons célébré les morts et les ancêtres avec les enfants venus de Fukushima accompagnés de Hiroyuki Yoshino et Hiroe san, la maman de l'un des enfants. Tamami san et Rina san étant traductrices bilingues français/japonais et en permanence avec les enfants pour la vie au quotidien pendant leur séjour en France.


Cette vieille maison rurale en bois, est venue de la région de Kiso, dans le département de Nagano au centre du Japon et elle est installée au Jardin d'Acclimatation depuis juillet 2010.


PRIER

Chacun de nous, 
l'un après l'autre 
nous sommes inclinés 
devant l'autel 
pour prier.

海子


 LA MAISON

La vieille maison 
a dû bien se remémorer 
autres enfants, 
tous si loin déjà...
Les fleurs de cosmos!

海子



Un moment de recueillement et prière en mémoire des ancêtres a eu lieu en présence de tous et les uns après les autres, enfants et adultes, français et japonais, nous nous sommes inclinés devant le petit autel érigé dans la Maison de Kiso toute génération confondue.
Ce fût un moment d'une grande émotion que nous garderons en mémoire et ces enfants aussi. Je suis persuadée que ce séjour restera en leur mémoire comme une force pour les moments moins heureux qu'ils auront à vivre de retour à leur pays, à leur terre natale de Fukushima. Ce moment de prière et recueillement a donné davantage de sens à notre présence dans la Maison de Kiso avec les enfants qui pensent à leurs proches et à leur propre vécu.


ANCÊTRES

Les yeux clos
à quoi pense-t-elle 
la petite fille
les mains posées
sur ses genoux

海子

Leur jeune vie se poursuivra. Ces enfants comme tous ceux qui vivent dans la région de Fukushima, sont l'avenir! Que les "Kami" les protègent, aidés par des hommes et des femmes de bonne volonté.

ACCUEIL D'ENFANTS DE FUKUSHIMA


Ces enfants font un séjour en France depuis le 3 août à la suite d'un projet mené de front par "Terres de Rêves" avec le soutient d'une équipe décidée et motivée à aller jusqu'au au bout pour que ce projet devienne réalité!

Beaucoup d'actions ont vu le jour dans le but de réunir les fonds nécessaires pour accueillir en France les huit enfants et les deux parents qui les accompagnent: Hiroyuki Yoshino-san et Hiroe san. Les réseaux sociaux ont grandement participé à la diffusion de ce projet!

Je félicite la ténacité de Awa Lyx  et Olivier Florens, conseiller général écologiste du Vaucluse, qui ont été à l'origine de cette opération sur Octopousse, qui a été une réussite grâce à la participation financière des donateurs pour faire venir les enfants en France.

Les enfants viennent de passer un séjour chaleureux dans le Vaucluse et mercredi 14 ils sont montés à Paris pour y rester leur dernière semaine.
C'est ainsi que j'ai pu, avec d'autres amis, les rencontrer au Jardin d'Acclimatation au cœur de la Maison de Kiso, qui est un petit bout de Japon dans ce beau jardin, où a eu lieu en mai 2012 l'événement
«Le Jardin Japonais».


 Hiroyuki Yoshino-san:
est le président de l'association japonaise Fukushima Network for Saving Children from Radiation en anglais et Kodomo Fukushima en japonais.
Il est à l'origine de ces séjours d'enfants en dehors des zones contaminées, pour leur permettre de souffler et ainsi améliorer leur santé physique et psychologique. Il travaille dans ce sens avec les associations locales d'habitants.

Ensemble, ils mènent une activité très importante de protection des enfants, cependant il leur est très difficile de faire réagir rapidement les instances gouvernementales japonaises... Le gouvernement prend tout son temps, pendant que la santé des enfants et des habitants se détériore chaque jour, nous dit-il.

Il soutient les parents et prend soin des enfants restés à Fukushima, organisant avec les associations locales des courts séjours en dehors des zones contaminées par la radioactivité à fin que les enfants se refassent une santé et réfléchissent ensemble à la meilleure façon de faire au quotidien pour que les enfants soient moins exposés aux radiations.

"J'aimerais que les enfants puissent s'intéresser et s'ouvrir au monde, s'amuser, jouer, courir sans entraves, sans peur, sans craintes, qu'ils créent du lien avec d'autres enfants, qu'ils apprennent et s'imprègnent d'une nouvelle culture, d'une nouvelle façon de vivre et de faire découvrir leurs traditions. J'aimerais enfin que ces enfants sentent qu'ils ne sont pas seuls, qu'ils sont soutenus, écoutés et surtout entendus."


Né à Fukushima, diplômé de l'Université de Tokyo et après avoir voyagé par le monde, il est revenu à Fukushima.
Avant que le triple désastre (Séisme, Tsunami, Accident Nucléaire) du 11 mars 2011 ait frappé, il vivait tranquillement avec sa femme et sa fille de trois ans.
À la suite de l'accident nucléaire de mars 2011, sa femme est partie vivre à Kyoto avec leur petite fille. Elles mènent depuis à Kyoto,  une vie de réfugiées. Leur fille a 5 ans maintenant.


La protection de la population est de la responsabilité du gouvernement, simplement s'il ne le fait pas ou pas assez et au bon moment, la population concernée ne baisse pas les bras et fait ce qu'elle peut pour palier cette absence. Yoshino-san y veille.



Comme un père, il accompagne ces 8 enfants âgés de 11 ans pendant leur séjour en France pour leur permettre de changer d'air et renouer avec des habitudes qu'ils ont connu jusqu'à la veille de l'accident comme tout enfant ou adolescent:

  • approcher la nature sans crainte ni interdit 
  • vivre avec des gens qui n'ont pas au quotidien leurs mêmes inquiétudes 
  • rencontrer des enfants et adultes français, pour des échanges chaleureux, partage de cultures et expériences.

La Mère et l'Enfant
sous l'eau qui coule
les fruits de l'été

海子



Les enfants ont beaucoup d'humour, sont respectueux et profondément attachants.




Vous vous demandez peut-être pourquoi leurs familles n'ont pas quitté Fukushima...
Pourquoi le gouvernement japonais n'a pas tout mis en œuvre pour que leur évacuation se fasse à temps pour les protéger... Moi aussi je me le demande.
Mais à cette question face à notre perplexité, Yoshino san répond tout simplement avec une immense douceur, que les habitants sont profondément attachés à leur terre, les enfants aussi, que financièrement il ne leur est pas possible de se réfugier ailleurs dans le Japon sans aide. Alors, ils n'ont pas vraiment le choix.
Ensemble, ils travaillent pour faire évoluer la situation auprès des instances officielles.
La décontamination si bien qu'inefficace, puisque les taux de radioactivité sont en augmentation par endroits et stables dans d'autres, mais toujours supérieurs aux niveaux considérés acceptables et les terres retirées, stockées sur place à proximité des lieux de vie (écoles et habitations) doit se poursuivre, car c'est mieux que rien!
Cela offre des postes d'emploi à une main d'œuvre locale sans lesquels les familles ne peuvent pas survivre.


Les Mamans sont là
pour protéger les enfants 
mais elles peinent

 海子

La vidéo qui suit, retrace bien la difficulté des mamans de Fukushima et elle est très émouvante parce que c'est leur réalité.
Madame Sasaki est mère de cinq enfants et elle vit dans l'angoisse d'une décision prise... Vivre à Nihonmatsu! Les moindres gestes de la vie quotidienne comme cuisiner, laver son linge deviennent un défi interminable pour ces mères...



母がいる
こどもたちを守るため
苦しみつつも

海子



 Intervention de Hiroyuki Yoshino



Je Remercie beaucoup  awa lyx d'avoir diffusé cette vidéo que j'avais regardé lors de la Table Ronde du 29 mars 2013 à Paris:


  • "Deux Ans après"  
  • Des victimes face à un choix compliqué: partir, rester ou retourner à Fukushima? 

Et que je cherchais depuis ... C'est le contenu de son intervention qui a été suivie de réponses à nos questions.

 Lors de sa communication dans le Jardin d'Acclimatation, Hiroyuki Yoshino nous dit:

« J'ai une chose à demander aux citoyens français :


  • Continuez à voir la réalité de Fukushima! Les taux de radiation de Fukushima peuvent se consulter sur ce site : kodomo fukushima
  • Influencez l'opinion publique internationale! Le gouvernement japonais veut sous-estimer l'accident nucléaire.
  • Aidez notre activité! Aidez les enfants qui habitent dans la zone contaminée! Le gouvernement japonais ne donnera pas de budget pour le programme de récupération et recréation ( jeux et activités en plein air) dans une autre région japonaise.
  • Préparez des occasions, des événements pour porter la voix de Fukushima! Le gouvernement japonais veut sous-estimer l'accident nucléaire. »

3ème rassemblement antinucléaire de soutient au peuple japonais à la Bastille le 8 décembre 2012






Par leur action, les habitants soutenus par Yoshino san, mettent en pratique ce qu'ils estiment bon pour leurs enfants, mais c'est loin d'être suffisant.
Cependant, conscients de leurs réelles difficultés, ils ne peuvent pas s'autoriser à baisser les bras. Ce sont des parents! Il s'agît de leurs propres enfants!

Un peu après notre arrivée, les approches se font de plus en plus facilement et les mains, les expressions, le toucher, les rires et sourires prouvent d'une réelle communication entre nous tous.


Le jardin est témoin de jeux joyeux qui ont lieu et des éclats de rire qu'ils ont provoqué !

Jan-ken



Jan-ken (ciseaux, papier, pierre). J'adore la main ouverte de cette petite fille juste avant de décider qui commence le jeu!

Suika-wari!


Les enfants ont joué au jeu de "Casse-pastèque."
Suika-wari - Un passe-temps d'été favori au Japon souvent pratiqué à la plage. Une personne à qui on a bandé les yeux essaie de couper une pastèque en deux avec un grand bâton. Ensuite, on doit manger la pastèque. Vraiment amusant! Et nous l'avons mangée! Elle était sucrée, juteuse et fraîche.



Vincent de DozoDomo a écrit un très joli billet sur cette rencontre et pris cette vidéo qui donne voix à toutes ces images nous faisant revivre l'ambiance! Merci beaucoup Vincent 








 Nagashi somen!



Pêcher ses nouilles avant de les manger...
Joliment dit "vermicelles flottants"... Nagashi somen!
Et encore une fois, un monde d'eau qui coule naturellement au milieu d'un bambou coupé, récupérée dans un récipient où la pastèque prend son bain ... Sans se soucier des vermicelles échoués sur l'herbe...


Ce séjour les réconfortera dans l'espoir face à leur avenir.
À présent, ils savent:

  • qu'ils ne sont pas seuls
  • que nous pensons à eux 
  • que nous les soutenons.

Ils peuvent se répéter que quelque part en France, des gens pensent très fort à eux.
Nous les remercions pour tant de générosité, confiance et joie partagées.

Et si vous pouvez, dites leur que nous les aimons ❤ et qu'ils sont les bienvenus chez nous!

Prendre soin des enfants de Fukushima et les protéger de la radiation nucléaire ... Aider les enfants de Fukushima à récupérer, les sortant de leur environnement de temps en temps ... Voila le but de Hiroyuki Yoshino et tant d'autres personnes qu'il faut encourager à poursuivre jusqu'à ce que le danger soit écarté.
Mais ça, l'avenir nous le dira.
Vous voulez l'écouter? Il est infatigable et le son doux de sa voix est loin d'exprimer la colère ou le superflu. Il garde son énergie pour agir, parce que de toute façon, le peu devient beaucoup dans un domaine où RIEN n'est fait et les vrais responsables traînent les pieds (Le Gouvernement Japonais et l'Industrie Nucléaire TEPCO).

子供を守れ!
Protéger les enfants!
どうもありがとうございます


DON'T FORGET FUKUSHIMA

NE PAS OUBLIER JAMAIS!

Jusqu'à entendre à nouveau
les rires, les chants
des enfants insouciants
les oiseaux et les chutes d'eau
le bruit du train!

海子

  MERCI BEAUCOUP à TOUS 

6 commentaires:

  1. Sympa de voir ces enfants en récréation qui leur change leurs idées.
    C'est beau l'amitié et la solidarité par delà les frontières, ce n'est déjà pas toujours facile à l'intérieur.
    Les citoyens français savent, sur le danger et l'inactivité du gouvernement nippon, je crois de plus en plus et ce grâce à tous ceux qui luttent pour que les vérités ne soient plus minimisées.
    ❥Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ■ Connaître et savoir

      Bonjour Zipanu.
      Merci beaucoup pour ton commentaire ✿

      Vois-tu, pas plus tard que ce 31 août 2013 le gouvernement japonais se décide enfin à aider les victimes de cet accident nucléaire de Fukushima, deux ans et demi après la catastrophe nucléaire!

      En quoi consistera cet aide?
      Sera-t-elle juste?
      Se sentiront-elles les victimes reconnues et respectées en tant que victimes du nucléaire?

      Tu pourras lire l'article qui suit si ce n'est pas fait.

      ■ «Government finally decides on basic policy to help Fukushima victims.»
      http://ajw.asahi.com/article/0311disaster/recovery/AJ201308310052

      ■ La ville de Tokyo est candidate aux Jeux Olympiques d'été de 2020.
      Et cet article publié aussi ce 31 août suscite des questions.

      ■ «Fishermen ponder whether Olympic bid, not safety is priority for Diet.»
      http://ajw.asahi.com/article/0311disaster/fukushima/AJ20130831004

      ● Quelles sont les priorités pour le gouvernement japonais?
      ● Les Jeux Olympiques de 2020 ou la sécurité nucléaire?

      La réalité de cet accident nucléaire devient comprehensible et claire en lisant le livre de Antonio Pagnotta «LE DERNIER HOMME DE FUKUSHIMA». Cet HOMME est Naoto Matsumura, l'homme qui résiste!

      Nous nous rendons alors compte des pertes incommensurables et des souffrances pour les hommes, les animaux et la Nature. On apprend beaucoup de choses sur le Japon et la mauvaise gestion de cet accident majeur en lisant ce livre.

      Cet HOMME sacrifie sa VIE par respect pour la NATURE et les animaux, eux aussi victimes de cette catastrophe nucléaire. Il est la VOIX qui parle dans le SILENCE s'insurgeant contre cette enorme bêtise! Merci Monsieur Naoto Matsumura ♡

      ❤ Naoto Matsumura, seul dans la zone interdite de Fukushima pour sauver les animaux. http://youtu.be/TFQx7SkvuWE

      Supprimer
    2. Merci c'est très intéressant, c'est un exemple poignant et émouvant que le cas de ce monsieur Naoto Matsumura. Je crois que toute cette affaire est un exemple flagrant et tangible sans commune mesure de ce que notre société à de plus noir au fond d'elle. Être Hibakusha n'est pas seulement nucléaire, la différence et peu importe son origine est facteur d'exclusion. Persister de vouloir vivre et travailler en province rurale, sans même ces facteurs de corruption radioactive, c'est déjà quelque chose que personne ne conçoit en France, et ça ne date pas d'hier. Tout comme le respect des êtres vivants, ce sont là des choses passées de "mode", à entendre les responsables de ce monde, quand on ne reconnait pas les préjudices d'une si grande catastrophe, on imagine le reste.

      Supprimer
    3. Zipanu ✿

      je suis profondément émue de t'entendre parler de la sorte. Toi tu comprends. Je t'en remercie.

      J'ai un profond respect pour ce Monsieur.

      À présent, « Le Papillon et L'Empereur » a sa Page Facebook: https://www.facebook.com/lepapillonetlempereur
      et Naoto-san m'a fait l'honneur d'aimer cette simple Page qui sert de support aux MAJ du blog que bientôt migrera sur WordPress.

      Précisément, parce que tous, nous ne sommes pas de trop pour parler de choses qui nous concernent TOUS et favoriser ainsi la réflexion sur nos choix d'aujourd'hui qui engageront demain.

      Les gouttes d'eau sont importantes!
      Ensemble, elles ont de la force et forment les grands torrents, les océans, ainsi que les ruisseaux et rivières... Puissent les générations à venir s'émerveiller toujours de la beauté présente dans chaque chose ici bas et les respecter.

      「松村直登 」 ✿ Naoto Matsumura a son blog:
      http://ganbarufukushima.blog.fc2.com/?no=27

      Supprimer
  2. Superbe reportage, Okasan. Tellement émouvant ! Ces enfants-là se souviendront longtemps de leur séjour en France. Puissent-ils un jour retrouver l'insouciance dans leur pays. Merci pour eux. Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Danièle, mais la "richesse" était là, comme les pommes de pin et les pâquerettes, que j'ai reçu en cadeau des mains d'une petite fille.

      Les enfants sont généreux!
      C'est plus tard que les choses changent.

      Se savoir écoutés et pas oubliés est pour eux, leurs familles et tous ceux qui à leurs côtés se battent pour protéger ces enfants et obtenir les moyens financiers pour le faire, très important.

      La ville de Tokyo a été aujourd'hui déclarée Ville hôte des JO de 2020.
      Le gouvernement japonais donne depuis décembre dernier la priorité à l'économie japonaise au détriment de l'indemnisation des victimes de cet accident nucléaire, à la suite d'une évacuation qui n'a pas eu lieu à temps et face à laquelle ceux qui sont restés ne peuvent pas assurer le financement, évidement.

      Le coût de cette candidature n'est pas négligeable ainsi que l'argent nécessaire pour la suite.

      Cela prouve que l'argent tout d'un coup n'est plus invisible...
      Alors que l'on m'explique comment ce gouvernement persiste à sacrifier des hommes, des femmes et des enfants sans aucun scrupule, leur ayant dit qu'il n'avait pas d'argent pour les indemniser?
      C'est une attitude indécente.

      Comment regarder dans les yeux sans dévier le regard ces enfants?
      J'espère seulement que ces jeux qui auront lieu à Tokyo, permettent aux journalistes de faire jaillir la VÉRITÉ sur FUKUSHIMA plus rapidement.

      C'est un événement mondial, alors les "cachotteries" auront plus de mal à rester cachées.

      Semons donc de la poésie à fin que ce monde continue humain.



      Supprimer

Dis-moi le fond de ta pensée ...

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.