samedi 22 juin 2013

Le FUJISAN 富士山 inscrit au patrimoine mondial



Un nuage blanc
suspendu dans le ciel 
enfin je le vois! 
海子

Je vous avais déjà parlé du Fujisan il y a quelque temps lors de mon billet intitulé Il S'appelle "Fuji" 富士山 J4

Je veux marquer d'une pierre blanche la date de ce samedi 22 juin 2013: c'est un jour de fête!

Ainsi, à partir de ce jour, le Fujisan symbole du Japon, devient patrimoine mondial. J'en suis très heureuse parce qu'il fait partie des choses précieuses à respecter et rendre connues à travers le monde.


J'ai aperçu le Mont Fuji depuis la Plage de Miho no matsubara qui elle aussi, parmi d'autres sites dans la région, fait partie du patrimoine mondial à présent.


Mon émotion a été immense quand je l'ai vu pour la première fois ici même.
Mon ami m'avait dit que d'ici nous le verrions mieux que si nous étions tout près!
La journée était radieuse et un vent moyen soufflait chassant les nuages ou la brume qui aurait pu nous l'occulter.

Nous avons eu de la chance, répétait mon ami... 
Il était si heureux de pouvoir me montrer son Fujisan!
Je lui suis très reconnaissante.


Hagoromo no Matsu - Le Pin de Hagoromo (Légende)


Des plaquettes votives "ema" avec les voeux des amoureux


Le sanctuaire de Haguruma et juste à côté, le Pin où la danseuse a accroché sa robe.

Cette plage est particulièrement connue pour les Trente-six vues du mont Fuji réalisées par le peintre Katsushika Hokusai, qui sont en effet 46, dont certaines ont été peintes dans la baie de Suruga.


L'estampe classique ukiyoe d'Ando Hiroshige (édition Hoeido) de 1831-1834 montre une vue de Miho no Matsubara avec des bateaux ancrés au premier plan devant le village de pêche, avec d'autres embarcations dans la baie de Suruga (Shizuoka).



Le Mont Fuji, symbole du Japon, inscrit au patrimoine mondial 


La montagne «a inspiré les artistes et les poètes et a été l'objet d'un pèlerinage depuis des siècles», souligne l'Unesco pour justifier sa décision.

L'Unesco a inscrit samedi 22 juin 2013 au patrimoine mondial le Mont Fuji, mondialement connu, soulignant l'importance de la montagne pour la culture japonaise. 

Le Comité du patrimoine mondial, réuni pour 37e sa session annuelle à Phnom Penh, a classé le site dans la liste des biens culturels.

«Le Fujisan (mont Fuji), cône volcanique solitaire, souvent couronné de neige, s'élevant au-dessus de villages, de la mer et de lacs bordés d'arbres, a inspiré les artistes et les poètes et a été l'objet d'un pèlerinage depuis des siècles», notait l'Unesco dans le document préparatoire à la réunion. 

«Le respect et la crainte qu'inspirent la forme majestueuse du mont Fuji et l'activité volcanique intermittente donnèrent naissance à des pratiques religieuses qui associent le shintoïsme et le bouddhisme», ajoute le texte.

«La forme conique quasi parfaite du mont Fuji couronné de neige a inspiré les artistes au début du XIXe siècle, qui ont produit des images qui transcendent les cultures et ont permis de faire connaître la montagne à travers le monde et d'avoir une profonde influence sur le développement de l'art occidental».

  Le dix-septième site du Japon classé par l'Unesco

La partie classée par l'Unesco comprend le sommet de la montagne et, répartis sur les pentes et à son pied, sept sanctuaires, des auberges accueillant les pèlerins et un groupe de «phénomènes naturels révérés» (des sources, une chute d'eau, une pinède et des arbres moulés dans la lave). 

Fuji Five Lakes
Fujisan Hongū Sengen Shrine
Kitaguchi Hongū Fuji Sengen Shrine
Yamamiya Sengen Shrine
Murayama Sengen Shrine
Suyama Sengen Shrine
Higashiguchi Hongū Fuji Sengen Shrine
Kawaguchi Sengen Shrine
Fuji Omuro Sengen Shrine
Oshino Hakkai
Miho no Matsubara

Le volcan, à environ 100 km au sud-ouest de Tokyo, s'élève à 3.776 mètres d'altitude et ses pentes sud descendent jusqu'aux rivages de la mer dans la baie de Suruga.

Le Mont Fuji est le dix-septième site du Japon classé par l'Unesco. 
A côté des monuments historiques de l'ancienne Kyoto, on trouve aussi le mémorial de la paix d'Hiroshima, les sanctuaires et temples de la ville de Nikko, les monument de l'antique capitale Nara, ou encore le très célèbre sanctuaire shinto d'Itsukushima, avec son «tori» (portique) rouge les pieds dans l'eau.

MON REGARD SUR LE FUJISAN








Puisse la "Montagne" protéger le Japon et les Japonais 
et le Japon nous émerveiller avec ses beaux paysages et sa culture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Dis-moi le fond de ta pensée ...

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.