vendredi 26 avril 2013

Au pays où espoir rime avec tabou...

希望の国 
KIBŌ NO KUNI
The Land of Hope
Terre d'Espoir
Un film de Sono Sion
Mon coup de 


Une forte émotion m'a envahie lors de la projection de ce film que j'ai vu aujourd'hui. Sono Sion est un réalisateur qui fait uniquement les films qu'il a envie de faire!

Je le trouve très courageux d'avoir conçu son film de telle manière que l'histoire récente de l'accident nucléaire de Fukushima Daiichi sert à prévenir du risque d'autres accidents qui arriveront certainement si l'on ne rectifie pas le cap.

  • 原発いらない! Genpatsu iranai! Nous ne voulons pas de centrales nucléaires!
  • Nous n'avons pas besoin du nucléaire!

"The Land of Hope" ➤ interview de Sono Sion. 
Je remercie Greenpeace France pour cette vidéo.


La cellule familiale et son organisation au quotidien captent dès le début notre attention.
Par ci par là, des situations qui provoquent le rire, des sourires, de la tendresse et aussi des larmes.

Une famille de fermiers attachée à la Terre et aux animaux, qui vit sereinement au quotidien solidaires les uns des autres.

Chieko Ono, la mère est atteinte d'alzheimer...
Elle vit une vie heureuse entourée des siens qui l'aiment.
Elle dessine des fleurs et s'occupe du jardin juste en face de sa maison...
J'adore sa façon d'admirer les fleurs.
Perdue dans le temps, elle veut rentrer chez elle ...
Mais où? Elle est déjà à la maison!
Son mari l'aime et prend soin d'elle de façon remarquable.
Dans sa tête elle a 21 ans!
Elle m'a fait rire avec son histoire de bague ...

Yoichi Ono, le fils, très attaché à son père, doit le quitter...
Son épouse Izumi, attend un enfant et à la demande du père, ils vont s'éloigner de la maison familiale ... À ce moment là, on mesure l'importance des liens familiaux...

Sono Sion a cherché pour son film des endroits qui ressemblent à ceux de la zone interdite des 20 km où il a déjà été.
Certaines scènes ont été tournées à Fukushima et beaucoup d'autres dans les zones sinistrées par le tsunami. 

Sono Sion "donne parole" au nucléaire sans tabou et son film regorge d'humanité entre les différents protagonistes.

C'est un merveilleux film qui nous transporte au coeur même de la problématique posée par l'accident de la centrale nucléaire qui a complètement bouleversé le cours de l'existence des habitants et de l'environnement.

Ippo... Ippo... Ippo ...
Pas à pas, doucement sur la terre des disparus ... 
Cette scène  des deux enfants qui cherchent un 45 tours des Beatles dans un paysage de désolation, fait bien prendre conscience de l'immense perte subie.

Une question se pose alors: EST-CE QUE LE NUCLÉAIRE EST INDISPENSABLE?


Dans ces deux liens vous trouverez un complément intéressant sur le film.


LA DÉCOUVERTE D'UNE SALLE DE CINÉMA 

À mon arrivée au cinéma pour ma séance, on m'annonce qu'elle n'aura pas lieu à cause d'un problème de "rembobinage" et que les séances suivantes étaient annulées ...
Hum... Il parait que cela ne se fait plus ...
Heureusement que j'avais relevé une autre adresse pas loin.

C'est ainsi que j'ai découvert une chouette salle de cinéma 7 Parnassiens  à Montparnasse!


Le cinéma se trouve au coeur d'une galerie commerciale.






J'ai eu droit à un accueil chaleureux!




Dans ses murs, il y a une exposition de peinture.









Je suis allée à la séance de 13:25
Nous étions 6 en salle ...
À la fin de la séance,
j'ai abordé un monsieur âgé pour savoir ce qu'il pensait du film...
"Je ne l'ai pas trop apprécié", me répond-il ...
Vous savez ce qui se passe au Japon? 
Oui, me répond-il.
Et c'est tout.


Mon écharpe ROUGE que j'ai accroché au tableau!
J'aime le rouge et j'en ai toujours quelque part...
Le du JAPON est ROUGE!
Ce film transmet un très FORT message d'AMOUR et ESPOIR et saviez vous que le réalisateur du film aime particulièrement lui aussi le ROUGE?

Dans le film "THE LAND OF HOPE" il y a trois couples.
Pour tous l'espoir est possible à quelque chose près ...
Mais ça, vous le verrez.


À ma sortie, le vent, une petite pluie et le froid ont succédé à la chaleur quasi estivale des jours précédents... Ce petit jardin m'a fait penser au jardin de Chieko Ono... Le sien était bien plus beau parce qu'elle aimait chaque petite fleur.


Dans le film il n'est pas question de cerisier fleuri...




Mais dans mon coeur il est bien question D'ESPOIR.
Et c'est pour cette raison là que je tiens à associer ces fleurs de printemps à "La Terre d'Espoir" 希望の国  de Sono Sion dans ce quartier de Montparnasse.



C'est aussi avec ces fleurs que je veux lui dire 
MERCI どうもありがとうございます
d'avoir réalisé ce film.


Grâce à lui, nous entendons parler actuellement à Paris de Fukushima, de nucléaire sans tabou, avec des vraies images du pays.



Sur le chemin des gens pressés, un tout petit cerisier si gracieux...




Parfois il pleut
ont-ils la gorge serrée
les nuages?

2 commentaires:

  1. この 映画お が 大変 好き だ、 あなた の せいかつ も すき だ。 おもしろい ひと

    セドリック

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 希望 ❤

      Merci beaucoup Cédric d'être passé et laissé ce message.
      J'attends avec impatience la sortie de ce film en DVD pour le revoir.

      J'aimerais tant que beaucoup de gens puissent le regarder!
      Sono Sion mérite tout mon respect.
      Les victimes de l'accident nucléaire ont besoin que l'on reconnaisse leur statut de "victimes" pour pouvoir se reconstruire et affronter toutes leurs difficultés.

      Le peuple japonais est courageux et digne.
      Faut-il encore qu'il ne soit pas exposé au danger.

      Supprimer

Dis-moi le fond de ta pensée ...

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.