mercredi 20 mars 2013

Une source d'inspiration japonaise ...

Le 16 mars dernier, ont été annoncées les premières fleurs de cerisier à Tokyo. Elles sont en avance!

Dans le jardin du Palais de la Monnaie à Osaka  le 20 avril 2011

Sans perte de temps, les japonais se déplaceront pour admirer les fleurs et fêter l'événement en famille et entre amis ou collègues de travail, suivant la "météo sakura" dans tout l'archipel. Cela s'appelle Ohanami.


"Dans les écrits japonais, la première mention précise des cerisiers apparaît dans l'ouvrage historique officiel le plus ancien, le "Nihon Shoki", rédigé en 720. 

Il y est écrit qu'à l'époque de l'impératrice Jingū (170-269), on organisait déjà des pique-niques sous les cerisiers en fleurs.


Plus tard, dans le "Man'yōshū" des poèmes évoquant l'amour et le sentiment de l’éphémère au travers des cerisiers ont fait leur apparition. Puis, à l'époque de Heian (794-1185) la montagne Yoshino située dans la ville de Nara, célèbre encore de nos jours pour ces cerisiers en fleur, est mentionnée dans le "Kokin wakashū", première compilation de poèmes de l'empereur (compilé pour l'empereur en 905).

Saigyō Hōshi (1118-1190) poète, moine bouddhiste, a composé de nombreux poèmes consacrés aux cerisiers en fleur.

Il s'est retiré trois années durant à Yoshino pour nous offrir en grand nombre les tanka les plus splendides. Puis, le 16 février, lendemain de la date de l'éveil du bouddha, on dit que ce poète s'est éteint sous un cerisier, comme il le souhaitait.


Que le ciel
Me laisse mourir au printemps,
Sous un cerisier en fleur,
Au deuxième mois,
Quand la lune est pleine

✿ Saigyō Hōshi (1118-1190)

De tout temps, les japonais n'ont cessé d'être fascinés par les cerisiers en fleur. Sûrement parce que c'est le seul arbre dont les branches se couvrent de fleurs si jolies, puis qui les répand avec tant de ferveur, remplissant ainsi le coeur des japonais d'un sentiment mélangé de raffinement et d'incertitude."

NOTE: Cf. "Pourquoi les  Japonais s'inquiètent et s'émerveillent de la pleine floraison des cerisiers"."RECUEIL DE VERS QUINTESSENCE DE LA POÉSIE JAPONAISE" Mots et poèmes tissés pour chanter la beauté du Japon aux Editions Biken International 2011

Cet état de "grâce et beauté" ne dure pas longtemps.
Pourvu que le vent ne souffle pas fort et que la pluie, si jamais elle s'invite, tombera doucement comme une caresse sur les pétales fragiles et soyeux.

Peut-être bien que moi aussi à mon tour fêterai OHANAMI avec des Amis à Paris quelque part ...

Ensemble, nous laisserons remonter en nous nos souvenirs et remplirons notre âme d'espoir pour les jours à venir.
Nous penserons aussi aux êtres aimés que nous avons perdu ...


C'est en poésie écrite par des femmes japonaises, illustrée par des photos prises au Japon en avril 2011 lors de mon voyage, que je souhaite un heureux ohanami à tous, japonais ou pas, car nous TOUS, pouvons hériter de ce regard attentif envers la NATURE au cours des saisons ...

Les haïku et tanka n'ont pas besoin d'images...
Cette poésie est inspirée par le moment présent, comme ça ...
Elle suggère et montre avec si peu de mots ...
Ça aussi est à apprendre!

Les photos sont là uniquement parce que j'y associe le souvenir de l'immense bonheur qui m'a laissé ce voyage ... C'est un peu comme si je partais encore ... Cela vous donnera peut-être bien aussi envie d'y aller ou retourner un jour!


Sur toutes les îles
les lampes sont allumées
la mer au printemps

✿ Shiki  (1867-1902)


Les fleurs de cerisier
s'empressent de tomber en jetant
un voile de pétales reliant la terre au ciel

 Michiko née en 1929


Nous parlons de nos rêves
et de nos vies actuelles
Sous les fleurs de cerisier

TSUTSUMI Yoshie née en 1929


Sous les fleurs de cerisier
la mère attrape son enfant
que descend du toboggan

SUDO Yoshiko née en 1926


À l'heure où les fleurs de cerisier
sont encore mouillées de rosées
du matin
on rencontre à Gion
des geikos sans maquillage

TERASAKA Yaeko née en 1930


Une aigrette blanche
se tient dans la rivière
regardant couler des poussières de fleurs

✿ KOYAMA Tomiko


Désolation des branches tombantes
on dit que ce cerisier
pleure la nuit

SAKAMOTO Yasuko née en 1934


Avec quels efforts
j'ai pu accrocher la lampe
parmi tant de fleurs!

Shiki (1867-1902)


Le monde des fleurs 
n'est jamais terminé...
Il perdure
✿ 海子

4 commentaires:

  1. Chaque année, je suis surprise par la complexité et la forme qu'un pétale et un bourgeon peuvent faire naître dans mon coeur. Chaque année, j'ai l'impression à la fois d'oublier les printemps précédent. Comme si la surprise et l'émerveillement avait la magie d'une première fois. Et pourtant, chaque année je me souviens aussi des printemps passés.
    Et avec le temps, j'apprécie encore plus la beauté de sa venue.

    Merci Umiko.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marianne d'être passée déposer un pétale léger et rieur ❤
      Oui, les fleurs aiment rire!
      (✿ ◠ ‿ ◠) Hum... Tu connais la raison ...

      " ... pas de temps à perdre répond-t-elle"!

      Chaque Printemps est nouveau!
      À chaque fois, la magie opère!
      Mais ...
      À chaque fois, les fleurs ne sont pas les mêmes ...

      Ainsi, le cerisier dans son infinie sagesse nous prévient ...
      Je te souhaite beaucoup de printemps ✿ heureux dans ton étang ...


      Supprimer
  2. J'ai bien aimé les images, autant que les poèmes.
    L'eau verte de la rivière, l'aigrette, les fleurs. Le cerisier qui pleure.
    Cette année seul le chant des oiseaux apporte le printemps, pour l'instant.
    Et chaque printemps nous demande : es tu encore vivant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'aigrette sur la "Rivière aux canards" la Kamogawa ...
      Elle était loin l'aigrette...
      Les fleurs proches...
      Une pluie fine tombait alors et tout au long de l'allée qui borde la rivière,
      des sakura fleuris qui nous tendaient leurs branches rosées laissant apercevoir l'eau verte de la rivière...
      C'est un très beau souvenir mêlé à une douce sensation de tranquillité et fraîcheur due à la pluie légère.

      A l'heure qu'il est, tu as bien vu plus que le chant des oiseaux
      (✿ ◠ ‿ ◠)
      J'ai pris du retard à te répondre et surtout à te remercier pour ton passage, toujours si proche de la NATURE.

      ❤ Merci beaucoup Zipanu

      Supprimer

Dis-moi le fond de ta pensée ...

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.