dimanche 24 mars 2013

Sur les ailes du vent ...


Vendredi soir j'ai participé à la soirée organisée par nos amis japonais de Yosomono-net en collaboration avec Sortir du Nucléaire Paris.



Des nouvelles du Japon nous sont parvenues de la part des membres de l'association.
Nous avons regardé les films et entendu les témoignages de réfugiés vivant en France depuis l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi.

C'est  frappant de constater que ce groupe garde intacte sa force et motivation pour poursuivre solidaire avec ses compatriotes restés au Japon et surtout dans la région touchée par les retombées radioactives, avec une même volonté, celle de faire changer les choses afin de protéger leur pays d'un autre accident nucléaire.

Depuis la France, des contacts téléphoniques s'établissent avec les habitants qui sont toujours là bas. Ils donnent ainsi de leurs nouvelles et se réjouissent d'apprendre qu'en France, des français et japonais les soutiennent. Ils n'en sont pas au courant, car les médias n'en parlent pas .

Le sentiment d'insécurité et méfiance est très fort chez les habitants proches de la centrale. Les mensonges et cachotteries du gouvernement concernant les risques auxquels ils ont été exposés et continuent de l'être, a complètement bouleversé leur comportement.

Lors de l'accident de la centrale, les autorités leur avaient dit que "la centrale était arrêtée et qu'elle ne fuyait pas ..." Le 12 mars 2011 il y a eu le nuage radioactif avec des conséquences sanitaires... La santé des enfants et des habitants restés là bas est source de grande inquiétude pour tous.

La plupart des habitants étaient agriculteurs.
Après l'accident, fin de l’agriculture!

Une agricultrice bio avait à peu près 60 clients abonnés aux paniers légumes avant l'accident nucléaire.

Elle dit que le niveau de contamination de leur terre est bas actuellement.
Alors, pour rassurer les consommateurs, ils contrôlent tous leurs légumes mis en vente.

Pour le gouvernement japonais "tout va bien" et ça c'est blessant!
"Nous devons prendre les devants" disent les mères.


Un vieux médecin disait, qu'à présent il pouvait parler parce qu'il était à la retraite et ne risquait plus rien. Ensuite poursuivant il ajoute "ça va ressembler à Tchernobyl!" Actuellement il suit et soigne les enfants.

"Pendant deux ans, les niveaux de radioactivité n'ont pas diminué et ils sont toujours importants dans les terres nettoyées ... Le gouvernement persiste dans l'idée de "renouveau", de "reconstruction" de Fukushima, mais il ne faut pas oublier que la VIE y est ANORMALE encore aujourd'hui!"

Crédit Photo H.S. Cette photo date de mars 2013.

C'est une école élémentaire de la ville de Iitate (parfois orthographié Iidate) du district de Sōma (Préfecture de Fukushima). Ces sacs de terre radioactive proviennent d'une ferme voisine après décontamination et sont entreposés juste à côté de l'école. 

Les enfants vivent dans ce quartier et dans l'école! 「この近くで子供たちが生活し、通学してる!」

La salle était remplie et le débat fût animé. C'était très enrichissant d'entendre parler les japonais de leur ressenti, de leurs inquiétudes et de leurs attentes.

Yosomono-net a fait le point sur la contamination et la radioactivité conjointement avec Sortir du Nucléaire.


Un japonais nous a dit ne rien attendre du gouvernement japonais!
Il connaît trop bien le fonctionnement de ce gouvernement qui donne priorité à la situation économique fragile du pays au détriment de la protection de la population et d'autres choix qui s'imposent. Ce monsieur m'a beaucoup touchée par sa lucidité et colère contenue au fond de lui.

Il est opposé à cette logique, bien entendu, mais reste lucide et moins enthousiasmé que les français, qui croient au changement du Japon peut-être plus rapidement, concernant l'énergie nucléaire. En tout cas, cela ne semblerait pas pouvoir se faire dans l’immédiat, malgré que la majorité des japonais soit opposée au nucléaire après Fukushima. Le futur nous le dira.

Les opposants continuent sans relâche à manifester à Tokyo, Kyoto et autres villes mais ils sont fatigués!

Une dame dans la salle a levé la voix indignée pour dire que le ministre japonais de l'économie veut faire payer très cher aux manifestants anti-nucléaires une location d'occupation de la place les jours de manifestation!
C'est impensable!

Mobiliser les jeunes et attirer leur attention sur le nucléaire, en vue de préserver l'avenir des générations futures, semble important.
Cependant, il leur semble difficile de les y intéresser et faire comprendre l'urgence et la gravité de la situation. Les femmes les abordent dans les rues. Ces mères sont infatigables et décidées à protéger tous les enfants. C'est un long travail de prise de conscience à accomplir dans le temps. Une dame demande qu'on dise aux mamans japonaises que les mamans de France pensent à elles.

Nos amis japonais ont partagé un repas avec nous tous, pendant lequel des jolis murmures de conversations remplissaient l'espace.


Oui, vous ne verrez que les petits sablés qui étaient délicieux!
Les sushis et d'autres mets avaient déjà été mangés quand j'ai eu l'idée de prendre une photo ... Après tout, il faut vivre le moment présent, n'est-ce pas?

Un moment émouvant de SOUVENIR pour les victimes a eu lieu en musique et chants, accompagnés par des instruments traditionnels.


Le sanshin (三線, littéralement « trois cordes ») est un instrument à cordes pincées utilisé pour accompagner les chants traditionnels d'Okinawa.

Et nous avons dansé avec nos bras et mains sur place, un chant qui nous a beaucoup amusé.


 SUR LES AILES DU VENT  


Au vent qui passe
je demande des nouvelles de mon pays.
Le vent se tait
N'a rien dit ...
Pourquoi taire la disgrâce?
Je veux savoir!
Je veux comprendre!
Aidés par les chants,
par la musique,


nos coeurs
sortent alors
un court instant
de la Maison des Ensembles
solidaires,
traversant les océans
remplis de larmes,


remplis d'espoir,
pour se faire entendre
des enfants,
des mamans,
des jeunes,
des vieux,
des chats,
des vaches,
des chiens,
de la terre abandonnée,
des cerisiers que l'on ne regarde plus
et TOUS
ont entendu
une douce mélodie qui disait:


"nous ne vous oublions pas"
"nous sommes là"
Fukushima,
Fukushima.


Merci mokuren3311 pour cette jolie vidéo


♫♫♪ ♫♫♪ てぃんさぐぬ花 ✿ tinsagu nu hana 

Un très beau texte d'un chant traditionnel de Okinawa ♥ 

Comme mes ongles teintés 
par le pigment des *fleurs impatientes*
mon coeur est imprégné 
de l'enseignement des mes parents

Tinsagu nu hana ya chimi sachi ni sumiti
Uyanu yushi gutu ya chimu ni sumiri
Uyanu yushi gutu ya chimu ni sumiri

Peut être serais tu capable 
de compter les étoiles dans le ciel,
Mais tu ne pourrais pas le faire 
pour tout ce que tes parents te disent.

Tin nuburi bushi ya yumiba yuma rishiga
Uyanu yushi gutu ya yumin naran
Uyanu yushi gutu ya yumin naran

Tel les navires qui naviguent la nuit, 
guidés en lieu sur par l'étoile du nord,
Je suis guidé par mes parents 
qui m'ont donné vie et me protègent.

Yuruha rasu funi ya ninu fua bushi miati
Wan na cheru uyaya wandu miati
Wan na cheru uyaya wandu miati

Comme il est dérisoire  de posséder 
des bijoux sublimes s'ils ne sont pas polis,
nous devons polir notre âme jour et nuit 
pour vivre dans ce monde

Takaradama yatin migaka niba sabisu
Asayu chimu migachi ychiyu watara
Asayu chimu migachi ychiyu watara

Les souhaits de ceux qui vivent avec sincérité  
se réaliseront toujours et ils finiront par réussir

Makutu suru hitu ya atuya ichi madin
Umuku tun kanati chiyunu sakai
Umuku tun kanati chiyunu sakai

Tu peux tout réaliser si tu tentes,
mais tu ne pourras rien faire sans jamais essayer.

Nashiba nani gutun nairu gutu yashiga
Nasan yui karadu naran sadami
Nasan yui karadu naran sadami

 ✿ Traduit par Hisako-san

*(balsaminacées, ça a une signification de protection contre le mal)


J'ai été touchée par la délicatesse et l'humanité de cette soirée.
Une jolie façon de  témoigner notre solidarité avec les habitants de Fukushima et d'une manière générale, avec le Japon tout entier et la planète, car le NUCLÉAIRE nous concerne TOUS et PARTOUT.


Continuons de marcher, 
d'avancer 
car le chemin à parcourir 
semblerait être long ...
Donnons-nous du courage
car seulement les humains
savent et peuvent le faire.

 Women of Fukushima - trailer - Un film de de Paul Johannessen 


  "Fukushima, une population sacrifiée" Un film de David Zavaglia 2012


 "EN CONFINEMENT" Un film de IAN THOMAS ASH 1/5 2012










4 commentaires:

  1. Ton poème m'a clouée encore une fois, par la douceur mais par la force de ta volonté aussi. Chaque fois que je te lis sur ce sujet, toi ou Marianne ou d'autres, j'en ai les yeux mouillés.

    Je pense que c'est parce que je suis heureuse de voir des coeurs ensoleillés d'humanité. J'aimerais que les consciences puissent fleurir tels les sakura en ce printemps.

    Vont-ils le comprendre, tous ces autres qui ne s'informent pas, tous ces autres qui ne se sentent pas concernés parce que le Japon est trop loin...comment faire surgir l'empathie et la raison en ce monde?

    Je me le demande mais je sais que tu es là, comme une petite luciole parmi tant d'autres pour éclairer le chemin, dans l'obscurité de ce monde.

    Je t'embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ✿✿✿

      Eh bien, "Samouraï Girl" ,

      toi, c'est comme si tu avais vécu depuis toujours!
      Je pense que l'on pourrait faire abstraction du temps, pour simplement vivre le moment présent! Rien avant, rien après, le présent!

      Dans nos sociétés on dissocie souvent le coeur de la raison à tord!
      C'est comme si l'on nous tranchait de moitié. C'est pas possible!
      Chacun de nous a pendant sa vie la possibilité de développer une infinité de capacités et de les améliorer...

      Faire la part des choses et prendre du recul peut s'avérer utile...

      Oui! Je veux bien être une luciole!
      Je n'aurais pas une durée de vie très longue...
      Mais j'aurai brillé (✿ ◠ ‿ ◠)

      Tu sais qu'est-ce qui rend bons les gens?
      Le regard des autres!
      Mais attention, il faut que ce regard soit lui aussi bienveillant et capable de compassion!
      Nous avons un long chemin à parcourir ...

      Je t'embrasse bien fort Aizen et je te remercie infiniment d'avoir semé ici des graines d'espoir ❤

      Supprimer
  2. Nos médias aussi, ont un peu de mal à en parler.

    Les occidentaux rêvent de Japon, les Japonais d'occident, c'est très humain de se tourné le dos alors qu'on est joue contre joue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le temps est passé...
      À Cherbourg se trouve le Mox destiné à Takahama.
      Il va prendre la mer...
      La terre bouge de plus en plus ces derniers jours, ces dernières heures à différents endroits du Japon...

      Des hommes et des femmes se sont rassemblés pour dire
      STOP au MOX! Leurs voix comme celles de ceux qui s'insurgent au Japon et ailleurs ne sont pas entendues ...
      Que faut-il faire pour que nos souhaits sincères se réalisent pour le bien de tous?

      Écoute la chanson "✿tinsagu nu hana"
      Nous essayons pourtant...

      Supprimer

Dis-moi le fond de ta pensée ...

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.