mercredi 11 juillet 2012

JAPAN-EXPO 2012 des petits bouts de Japon et plus encore...


Un tour d’horizon de ma journée de vendredi 6 juillet 2012,  passée à Japan-Expo, 13e Impact!


Ça vous semble vide? Ce n'est qu'une impression... Il est bientôt 10:00 du matin et le salon a ouvert ses portes hier, jeudi 5 juillet.
Je porte un parapluie avec moi, mais je n'ai pas eu besoin de l'ouvrir... Tant mieux! C'est que je pense à tous ceux qui se sont habillés pour l'occasion... Et quand il pleut, c'est pas drôle!
Alors, petits nuages, restez tel que vous êtes, parce que vus d'ici, entre ces deux pins, vous êtes beaux!


Depuis mon arrivée sur le site, à la suite d'une marche organisée selon différents parcours par rapport au billet de chacun, je me suis trouvée assez rapidement devant l'entrée!
BONJOUR! Me voilà arrivée sans pluie!


Du côté des vestiaires, ça s'agite! Dépose de bagages conseillé pour pouvoir se promener léger...


Oui, il y a du monde, mais moins que je le pensais... Donc, le vendredi est une bonne journée pour venir à Japan-Expo!


Je trouve jolis ces oliviers! J'ai l'impression d'être dans le sud de la France 
Les tables du restaurant sont mises, les parasols ouverts, c'est bon signe!
Je range mes lunettes de soleil, je regarde mon programme personnel et je vois que j'ai devant moi deux heures disponibles avant le premier concert! Allez, je pars en repérage du placement de la " Live House " où je vais voir le Professeur Sakamoto en Showcase.

Mais avant, passage obligé aux toilettes qui sont nombreux partout. 
L'ambiance dans les toilettes est amusante! Excusez-moi des détails... Disons qu'ils fonctionnent comme les "loges" d'un théâtre! Côté filles, chacune se concentre sur son maquillage et habillement! Certaines, se font aider et il y a une certaine tension... Pour moi, ça va! Je suis déjà dans l'air du temps et du lieu... Les parisiens ont déjà profité de ma touche japonisante! Marcher avec des zōri est plus délicat qu'en basquettes
J'entends dire qu'il faut prévoir un sacré budget pour venir à Japan-Expo...
Eh bien, mon entrée m'a coûté 12∈ et j'ai une carte navigo intégrale annuelle de cinq zones!
Les étudiants qui possèdent la carte imagine R, peuvent l'utiliser à partir du 1er juillet jusqu'au 31 août dans la totalité de la région quel que soit le nombre de zones de leur forfait. La région Île-de-France contribue au financement de ce "dézonage".
Vous pouvez vous procurer un guide tarifaire gratuit, dans tous les guichets RATP ou SNCF.

La restauration sur place, reste élevée financièrement  pour pas grand chose... Mais rien ne nous empêche de préparer un "bento" à la maison et une petite bouteille d'eau, pour déjeuner quand nous aurons envie.
Après, les tentations... Oui, nous avons tous envie d'emporter un petit souvenir... D'une, prenez des choses que vous ne trouvez nulle part ailleurs! Tout ce que vous pouvez trouver près de chez vous, vous l’achèterez à un autre moment! Posez-vous la question si c'est vraiment utile et si vous allez vous en servir...
Fixez-vous un montant et faites avec! Mais oui, vous resterez libres, ne vous en faites pas!

Il ne faut pas perdre de vue que dans ce salon, il y a tant de concerts, conférences, activités, jeux et même cadeaux gratuits, qui vous satisferont et rempliront votre journée de façon plus que raisonnable!
Alors, que je ne vous entende pas pester contre JAPAN-EXPO comme ces derniers jours... Certains disent même que Japan-Expo devait changer de nom... Que de Japon, elle n'en a rien!!! Mais voyons, serions-nous tous devenus pourris gâtés à ce point là?


Tant de personnes se déplacent depuis l'étranger pour y participer, et tant d'autres y viennent régulièrement depuis des années... Tant de bénévoles se donnent âme et corps pour animer les ateliers et nous permettre de passer des moments désopilants, de plaisir et nous initier à des pratiques bien spécifiques comme les arts martiaux, le Zen, la calligraphie, l'origami etc, etc...

Ah, j'ai une idée à partager avec ceux qui se déplacent à Paris pour l’évènement!
Pensez à vous trouver des contacts sur Paris, qui pourraient vous héberger le temps du festival, en contrepartie d'un hébergement dans vos régions quand les parisiens auraient besoin à leur tour de monter ou descendre dans vos régions... Une sorte de contacts francophones... De toute façon, vous avez juste besoin d'un lit pour quelques heures, parce que vos journées, vous les passerez au salon!

Poursuivons à présent 
Chaque année c'est pareil, je ne sais pas de quel côté aller...
Voyons voir...



De la concentration... De la détente! C'est pour ça que quatre jours sont bien utiles... Pouvoir se pauser tranquillement, apprendre, rencontrer d'autres personnes et s'amuser ensemble est intéressant!

Père et fils! Dans l'univers " transformers " de Romain Lardanchet!
C'est un passionné qui vit son rêve d'enfant!
Ses créations sont des oeuvres d'art! "Tous les objets ont une âme. Les dessins animés japonais, ça m'est resté, ça m'a beaucoup marqué et je reste un grand enfant. J'éprouve le besoin de jouer aux "transformers" encore", disait Romain Lardanchet 
lors d'une interwieu.



"Thorgal est une série de bande dessinée débutée en 1977 aux Éditions du Lombard, créée par Jean Van Hamme au scénario et Grzegorz Rosinski au dessin. Depuis2007, la série est scénarisée par Yves Sente suite à la décision de Van Hamme d'arrêter de scénariser la plupart de ses séries.

Synopsis:
 Pris dans une tempête en pleine mer, une expédition Viking découvre un bébé dans une mystérieuse embarcation (qui se révélera être une capsule spatiale). Le chef Viking, Leif Haraldson, adopte l'enfant et le nomme Thorgal Aegirsson en référence aux dieux Viking Thor le dieu de la foudre et Ægir le dieu des mers car ils pensent qu'il est envoyé par Thor et qu'il est le fils d'Aegir puisqu'il vient de la mer.
À la mort de Leif, le nouveau chef viking Gandalf-le-Fou oblige Thorgal à vivre à l'écart des autres. Seule l'amitié d'Aaricia, fille de Gandalf, réchauffe son enfance solitaire et leur amitié réciproque finit par se transformer en un amour profond.
Adulte, Thorgal est devenu un formidable guerrier doté d'une exceptionnelle habileté au tir à l'arc mais n'a pas hérité de l'amour du combat et de la violence du peuple viking. Aspirant à une vie tranquille, Thorgal et Aaricia décident de quitter le peuple viking pour vivre à l'écart de la cruauté des hommes, mais les nombreux dangers du monde semblent les rattraper à chaque fois.
Par la suite, Thorgal apprend qu'il est le dernier descendant du « peuple des étoiles », une civilisation évoluée qui peuplait la Terre des siècles auparavant. Il s'agirait des Atlantes. Une partie de cette civilisation a choisi de quitter la Terre2. Le peuple des étoiles ayant épuisé les ressources de sa planète d'accueil, une expédition est envoyée sur la Terre afin de la reconquérir. Malheureusement, une erreur d'atterrissage fait arriver les membres de l'expédition sur une île du Pôle Nord où la plupart succomberont (on retrouvera le père et le grand-père de Thorgal dans certaines histoires). Thorgal en réchappe car il est transporté dans une capsule de sauvetage dans laquelle sa mère le dépose, et qui lui permet d'être ensuite recueilli par les Vikings.
Au fil de leurs aventures et de leurs voyages, Thorgal et Aaricia donnent naissance à deux enfants, Jolan et Louve. Jolan développe rapidement des pouvoirs de modification de la matière, hérités du peuple des étoiles. Louve, quant à elle, possède le don de communiquer avec les animaux. Dans l'épisode Kriss de Valnor on apprend que Thorgal a eu un enfant avec Kriss, sa rivale depuis Les Archers, alors qu'il avait perdu la mémoire : c'est un fils nommé Aniel. À la mort de Kriss, Aaricia promet à la mère du bébé de s'en occuper comme de ses propres enfants.
Puis Jolan prend le relais en tant qu'héros de la série. Dans Moi, Jolan, il honore la promesse qu'il a faite à Manthor dans Le Sacrifice et tente de réussir les épreuves qu'il lui impose pour entrer à son service. Dans le même temps, Thorgal, Aaricia, Louve et Aniel s'installent au Northland." -Source: wikipédia-


FANZINES


"LE SCORPION  est une série de bande dessinée de fiction historique, créée en 1996 par Stephen Desberg (scénario) et Enrico Marini (dessins et couleurs)."
HISTORIQUE
Forts de leur collaboration en 1995 pour le western L'Étoile du désert sorti en mai 1996 chez Dargaud, Desberg et Marini décident, dans le courant de cette même année, de créer ensemble une série « de cape et d'épée ». Partant d'abord sur une adaptation des Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas, ils prennent finalement la décision d'innover un peu plus, et Desberg commence dès lors l'écriture du premier album, dont il soumet le scénario à Marini qui, très occupé par ses propres séries, repousse de quelques mois la réalisation des premiers croquis, qu'il commencera finalement en 1997.

SYNOPSIS:

Rome, deuxième moitié du xviiie siècle. Le cardinal Trebaldi est l'héritier de l'une des neuf familles qui depuis la chute de l'empire romain décident en secret du sort de l'Europe en s'appuyant pour cela sur l'Église et sur son Pape. Armando Catalano, dit Le Scorpion, est trafiquant de reliques saintes. Il est le fils d'une hérétique brûlée vive pour avoir détourné du droit chemin un homme d'église et porte la « marque du diable », une tâche de naissance en forme de scorpion. Le cardinal, dont il défie l'autorité, confie alors à Méjaï, une jeune gitane spécialisée dans les filtres, la mission de l'empoisonner. Mais sa mission échoue et le destin la rapproche d'Armando.
Les aventures du Scorpion le mèneront à la recherche du trésor des Templiers et à la découverte de son passé.

Entre fiction et histoire, le scénario distille une théorie machiavélique du pouvoir religieux."  -Source: wikipédia-

UN APERÇU DE L'UNIVERS JEUX-VIDÉO 







Dans toute cette zone et plus loin encore, l'activité est intense...
Les uns et les autres se succèdent au fur et à mesure que les parties se terminent!
Beaucoup observent et suivent les joueurs...
Quant à moi, quelque chose attire mon attention...


 Oh,oh  Cette année, les lampions sont très présents! C'est ça que j'ai remarqué!
Et tout d'un coup, quelqu'un face à moi, me regarde et attend!
Euh? Je ne l'avais pas remarqué!!!!
Pardon, lui ai-je dit... Et mon appareil photo s'est remis en marche!
Clic! C'est fait!


Arigatō gozaimasu, lui ai-je dit, m'inclinant...
Et à son tour, il a fait pareil  






Je commence à m’inquiéter me demandant quelle heure pourrait-il bien être...



Et au passage, nos Fanzines bien sympathiques et dans l'ensemble, fort talentueuses, créatives et humbles!
Elles ne se rendent même pas compte, combien elles sont fortes!




Juste un petit détail: ces deux là, je les ai suivi un moment!
Allez savoir pourquoi... Moi je le sais! Le garçon, portait à la main, les chaussures de la fille!

Je voulais faire la photo sans qu'ils se rendent compte... Ce fut difficile parce qu'ils ne s’arrêtaient jamais et faisaient des détours parmi la foule... Mais c'est mignon, n'est-ce pas? Un vrai chevalier servant! Cependant, la fille porte une arme... Les chaussures sont certainement plus légères à porter à la main 

Au passage, j'ai rempli un questionnaire pour une étude menée par une sociologue japonaise sur place...
L'avez- rencontrée? Elle ne vendait rien! Elle m'a fait cadeau d'une poignée de petits stylos très kawaii pour accrocher au portable, en signe de reconnaissance! C'était très gentil. Je ne m'y attendais pas du tout 

J'ai encore un peu de temps, avant de me diriger vers la Live House...
Une petite pause en chemin?
MAID CAFE KAWAII


Recherche"OTAKU" Mais il est seul!!!!

Attention mesdemoiselles, je sais que vous ne pouvez pas tout faire... Et les photos et vous occuper de vos
clients... Mais le petit chat est tout seul, quand même! Oh, là,là!
Si jamais il va à Tokyo, franchira-t-il la porte ou pas? Il va penser qu'il sera encore oublié!
En tout cas, c'est une très jolie idée! Vous êtes charmantes!

C'est pas tout, mais je me suis mise en retard...
Taxi, taxi!


VOS DÉSIRS SONT DES ORDRES, MAÎTRESSE!
Direction la "LIVE HOUSE"!

Une attente adorable!
Nous avons attendu assez longtemps... Certains ont profité pour manger, autres pour lire... Et puis, la file a commencé à bouger enfin!

J'étais bien devant, sur le côté, quand même...

Et puis, un bonhomme habillé de rouge et noir a fait son entrée!


C'EST LUI LE PROFESSEUR SAKAMOTO!

Je me suis bien fait plaisir à découvrir le Professeur Sakamoto qui m'a bien fait sourire, parce qu'il a beaucoup d'humour et talent!
Casqué d'une "Nintendo" qu'il charge avant de jouer et là, c'est le bonheur!
Super Mario Bros. FFX, FFVI et bien d'autres!
Il est génial!


"Il suffit d’insérer une cartouche dans le hardware posé sur sa tête afin qu’il joue la musique du jeu. De par l’influence de ses cours de piano dès l’âge de 4 ans, Professeur Sakamoto possède une oreille absolue et peut reproduire immédiatement n’importe quelle mélodie en l’écoutant une fois. Son répertoire de musiques de jeux vidéo dépasse les 1 000 titres !

Il réalise également chaque semaine des performances live dans l’émission Nico Nico Namahousou qui passe sur la plateforme web Nico Nico Douga, et rassemble près de 3 000 personnes en reprenant en direct les chansons et en répondant aux demandes des internautes. En 2011, son album SKMT se classe 1er sur iTunes dans la catégorie Electro et son single SAMURAI arrive en tête des charts.

Professeur Sakamoto présente l’émission 8bit Juke Box, sur le site Hobo Nikkan Itoi Shimbun, dans laquelle il réalise du « piko piko cover » et forme un duo avec Miu SAKAMOTO, fille du célèbre compositeur original Ryuichi SAKAMOTO dont il a emprunté le nom en hommage (en japonais, Professeur Sakamoto s'appelle Sakamoto Kyouju). En 2012, il participe à de nombreuses émissions populaires comme Connect Plus de la NHK, Sekai Maru Mie !, TV Tokusobu et ZIP ! de Nippon Television, Q Sama ! sur TV Asahi et enfin Golden Bomber Kiryuuin Shou no All Night Nippon sur Nippon Housou.

Il est également compositeur pour le jeu vidéo de Namco Bandai Brave Company et membre officiel de la JSPA (Japanese Synthetizer Programmer Association)." Source: Programme JE





J'ai passé un excellent moment musical en sa compagnie et l'enthousiasme de la salle!


Je tiens à remercier Tidi pour cette vidéo qui me replonge encore dans l'agréable l’ambiance de ce concert :)

Dans la deuxième partie, j'aborderai le côté traditionnel de la culture japonaise présente à Japan-Expo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Dis-moi le fond de ta pensée ...

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.