lundi 30 janvier 2012

Une source musicale de Jeux Vidéo: Michiru Ôshima à Paris

Hier dimanche 29 janvier, je suis allée au Concert consacré à l'oeuvre de la compositrice Michiru Ōshima qui a eu lieu à la Salle Adyar à Paris. Cette Salle se trouve tout près de la Tour Eiffel.



Sous le ciel de Paris
notre vieille Tour Eiffel -
Veille sur la Ville endormie!
Haïku - Okasan



C'est vous dire que ce symbole parisien et français, a créé en moi, un état d'esprit bien particulier! Regarder la Tour Eiffel me provoque toujours beaucoup d'émerveillement! C'est comme ça!


L'attente a duré un moment et dehors il faisait froid...
Mais tout le monde a su patienter en attendant son tour pour entrer dans le hall du Théâtre, s'occupant comme il pouvait pour oublier le froid.


Ce Concert a été un succès!

Madame Ōshima nous a accueillis un à un dès l'entrée, apposant sa signature sur des divers supports. J'ai alors compris pourquoi nous faisions la queue longtemps dehors!
Pour moi et pour la plupart, ce fût sur le programme qui nous a été remis à l'entrée.

Voila des souvenirs que je garde précieusement ...

Le Programme est très bien conçu. 
Il retrace le parcours de la compositrice, ses oeuvres, la présentation de chaque interprète ainsi que la présentation de deux personnes à qui Michiru Ōshima et l'équipe Wayō Records ont tenu à rendre hommage pendant ce Concert.

Pour notre bonheur, il y a aussi la partition du morceau que Michiru Ōshima jouera pour nous au piano, à la fin du spectacle.
Sans parler des paroles de quelques chants chantés divinement par Estelle Micheau.

Brat'ja / Brothers de Fullmetal Alchemist et Lição do Vento...

À chacun de nous, elle a serré la main, nous remerciant d'être venus!

Le placement dans la salle était libre.
Je me suis posée au fond, au milieu, dans la salle du bas.
La Salle Adyar est petite et intime, je l'ai découverte pour l'occasion.

Le public était plutôt jeune, dans la trentaine d'âge et fondamentalement masculin...
Je pense que cela est dû à l'univers des jeux vidéo.
Ce qui n'est pas un reproche, loin de là! Cela prouve leur bon goût pour la grande musique! Oui, je sais que les filles jouent aussi aux jeux vidéo, j'en connais!

Selon madame Ōshima, la musique de Jeux Vidéo, se vend mieux que les jeux même...
Pour moi, c'est excellent, car la qualité de cette musique orchestrale est parfaite!
Je pense que le plaisir des joueurs est multiplié en l'écoutant, même en dehors des moments de jeu.  
Il n'est pas rare de rencontrer des jeunes musiciens qui se procurent les partitions pour jouer leurs morceaux préférés, les partageant sur leur chaîne dans certains réseaux connus! Ça aussi c'est culture.

 "You were there" ICO


Tout au long de la soirée,  Michiru Ōshima a été appelée sur scène, soit pour répondre aux questions posées par les spectateurs, soit pour apporter des explications ou précisions concernant la suite du Concert.

Habillée d'une très jolie robe noire, elle a assuré une présence accessible et pleine de grâce tout au long du Concert!
Elle nous a confié qu'elle est plutôt tendance Jazz et qu'elle souhaiterait travailler cette préférence... Simplement, concernant le classique, elle le fait à la demande des personnes pour qui elle travaille.  
Nous l'avons entendue interpréter deux jolis morceaux de musique: l'un, en traversant la salle, jouant d'un petit instrument de musique à vent (mélodica) avec un petit clavier, dont le son était joyeux, rejoignant ainsi la scène et les musiciens!

Jean-Vianney Zenati

Johan Veron et Laurent Pellegrino

L'autre, à la fin du spectacle, jouant au piano.



Deux moments de très forte émotion!






Deux hommages ont été rendus à deux artistes disparus, avec lesquels elle a travaillé:
  • Eri Kawai, pour qui Estelle Micheau a interpreté une très jolie chanson en français

"Sha-rion "

 "... je ne pourrai plus te toucher, plus t'écouter
           Alors une fois, une dernière fois, chantons Sha-rion "
  • Yoshimitsu Morita

L'association du son / image, ainsi que la prise de parole de madame Ōshima à ces deux hommages, ont été un moment fort émouvant.
Voila une femme à l'apparence fragile et d'une grande force de caractère et volonté, d'une grande sensibilité musicale au grand talent!

Un représentant de l'Association Ganbalo, nous a parlé de Fukushima et de ses enfants irradiés. De l'immense travail qui est fait et qui reste à faire.
Je suis très contente qu'il ait pu ainsi s'exprimer pendant ce Concert.

Les spectateurs que nous sommes, restons attentifs et sensibilisés à la situation de cette région et aux difficultés des personnes touchées par cet accident.
Il y a tant de bonnes volontés qui se battent pour leur venir en aide, sans perte de motivation! BRAVO!

Pendant le Concert, nous avons regardé le court métrage du Film d'Animation " L'Orchestre en Montgolfière " de Kazunori Kurimoto, film réalisé par le biais du programme francophone de l'Association Ganbalo pour les sinistrés du 11 mars 2011.

Pendant la projection du film, la musique était jouée par les musiciens sur scène, sous la direction de Michiru Ōshima.

Ce film est adorable, poétique et en dit long sur la solidarité!
Il raconte l'histoire d'un chat perdu en mer à la suite du tremblement de terre et du tsunami, sauvé par un orchestre voyageant en montgolfière!
La musique du film a été composée par  Michiru Ōshima.

Tous les musiciens sans exception, ont été remarquables!
Ils ont su transmettre avec art, beaucoup d'émotion et plaisir!
Certains sont déjà connus de ceux qui fréquentent les salons de japanimation et jeux vidéo en France.

Une bien modeste contribution de ma part, à cette soirée réussie que je partage avec vous. Ah, j'allais oublier de vous dire que j'ai aimé l'ambiance de la salle!

Vous en saurez plus ici



2 commentaires:

  1. Quelle chance d'être allée à ce concert! Je ne viens pas souvent sur tes pages, je le confesse, mais je suis bien content d'être venu ce soir pour trouver ça! Sakura et moi sommes de grands amoureux de ICO, et de Full Metal Alchemist entre autres. Je pense que nous aurions adoré être là! Quelle ironie, nous qui sommes au Japon!

    Merci pour le partage et le récit!

    RépondreSupprimer
  2. Tu l'as dit, Niwatori! Quelle chance! C'était l'un de mes cadeaux de Noël ;)
    Je me suis régalée musicalement!
    J'ai lu aujourd'hui l’interview de Michiru Ôshima pour l'occasion, qui est excellente!
    http://musicaludi.fr/7610

    Merci d'être passé :)

    RépondreSupprimer

Dis-moi le fond de ta pensée ...

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.