dimanche 23 octobre 2011

Il S'appelle " Fuji " 富士山 J4

Le rendez-vous d'aujourd'hui, fait partie des choses que je voulais faire absolument.




Le programme initial de notre voyage, avait été modifié à la suite des événements du 11 mars...
Ainsi, le séjour prévu à Kawaguchiko a été annulé, à mon grand regret! 
- Ce n'est que partie remise, Okasan!
Ta rencontre avec le "Fujisan" à partir de Kawaguchiko, aura lieu un jour...
Si j'ai bonne mémoire, tu tiens à faire l'ascension de la Montagne, n'est-ce pas? 
- Oui! Particulièrement celle là!
    C'est alors que mon Ami japonais, s'est proposé de nous conduire pas très loin de cette montagne sacrée, à fin que nous puissions ensemble, l'admirer de loin...
Disait-il: "- Vous la verrez encore mieux d'ici, que si vous étiez dessus Umikosan, car, une fois trop près, on ne la voit plus comme vous allez la voir"!
Il n'y a rien de mieux à faire, que suivre les propositions d'un enfant du pays, croyez moi.

Nous sommes le 12 avril 2011 et il est 06:00 du matin. Nous venons de nous réveiller et Libellule vient juste de rentrer de la soirée karaoké...
Il fait beau et ça tombe bien...
- Quelle est la surprise, Okasan? Je veux savoir ce que c'est...
- Tu t'en doutais sans doute... Nous avons rendez-vous avec le "Fujisan" depuis Miho no Matsubara  aujourd'hui! Cette Montagne majestueuse, si chère au cœur des japonais, que leur regard cherche dès qu'ils quittent et retournent à l'archipel!
Cela les rassure quelle soit toujours là...
Alors, je veux absolument la voir et je suis très émue de savoir que ce jour est arrivé! 
Allons prendre un bon petit déjeuner!

En quittant Nagoya, la campagne apparaît.
Les champs, les agglomérations de maisons traditionnelles... Les collines boisées, parsemées de "sakura" fleuris!
Une variété sauvage, légère et somptueuse!

Libellule dormait dans la voiture, pour récupérer de sa nuit blanche au Karaoké.
Elle avait aussi perdu la voix!
Oui, vous savez, une nuit entière à chanter à tue-tête... 
Mais elle était heureuse!

Notre Ami conduisait et son épouse nous a fait honneur de sa présence!

De l'autoroute, j’aperçois la mer!
Oui, au Japon, la Mer n'est jamais bien loin.

Nous nous sommes arrêtés vers 09:00 pour dégourdir nos jambes et surtout pour reposer notre regard sur l'étendu Hamana-Ko  Ce Lac d'eau de mer ( mizuumi), a été autrefois un lac d'eau douce. Nous y avons passé un bon et agréable moment!

Hamana-Ko et le Parc parsemé de Sakura fleuris




Pendant le trajet nous avons aperçu beaucoup de champs de thé. Un ravissement pour le regard!
C'est tellement joli, ces formes arrondies d'un vert si franc et doré par moments!
Vous pensez bien que pendant un voyage, on ne peut pas s'arrêter à chaque fois que quelque chose nous semble magnifique... Il faut se contenter de la sensation d'émerveillement que cela nous procure sur l'instant même, sachant que le temps se chargera d'estomper se souvenir... En quelque sorte, je me prépare, j'apprends, à me séparer de choses, souvenirs ou personnes que j'aime...
Se séparer, un apprentissage qui ne se fait pas toujours dans la joie...

C'est pourquoi, la photographie prend tant d'importance dans ma vie...
Par ce moyen, je revis et je me rappelle des situations et personnes qui comptent pour moi.
Est-ce pareil pour vous?

Tout d'un coup, l'épouse de notre Ami, pointe son doigt en avant!
Oui! Le voilà face à nous le FUJISAN!


 

Un nuage blanc
suspendu dans le ciel 
enfin, je le vois! 
海子


Nous longeons la côte. A droite, la mer et à gauche, des serres de culture de fraises!

 Nous sommes à Shizuoka

C'est une belle région que j'aimerais découvrir plus en détail.
L'un de nos jeunes amis, vit à Shizuoka.
Le jour de nos retrouvailles, il nous a fait cadeau d'un thé vert délicieux!

La voiture garée, nous avançons en direction d'une pinède se trouvant en hauteur... Des pommes de pin roulèrent à mes pieds et je les ai ramassées...
Elles ont fait le voyage jusqu'en France...


La mer est tout près et ces pins sont magnifiques!













On se sent très bien en dessous et leurs aiguilles, ne ressemblent pas aux aiguilles des conifères de chez nous.
Nous avons suivi un instant, des oiseaux qui étaient dans le coin...



Avant de poursuivre, écoutez l'histoire qui suit...


  La légende de la danseuse de Hagoromo


Cette légende existe également dans d'autres pays...
Mais voici la légende de Hagoromo de Miho:


" Il y a très longtemps,dans le village de Miho, vivait un pêcheur nommé Hakuryō.
Un jour, Hakuryō a trouvé une belle robe (hagoromo) accrochée aux branches d'un pin et a décidé de la ramener à la maison.
Il se sentait incapable de se séparer de cette robe qui le rendait si heureux.
C'était un homme honnête, mais le pouvoir de cette robe sur lui, l'empêchait de la rendre...
Simplement, cette robe là, n'appartenait pas à un humain...
C'est alors qu'une jeune  femme céleste apparut et le supplia de la lui rendre.

Elle l'avait déposée là, pour aller se baigner dans l'eau fraîche de la mer...
La jeune femme s'est mise à pleurer disant:
"- Je ne peux pas retourner au ciel sans ma robe! "  
Hakuryō a promis
de la lui rendre à une condition:
"- Tu danseras la danse du ciel pour moi."
Depuis, elle danse pour lui à chaque Printemps à Miho!
Elle a pu récupérer sa robe et retourner dans le ciel.
On dit qu'elle danse en début de soirée lors de la pleine lune et que c'est magnifique!

Une autre version raconte, que la jeune femme s'est mariée à Hakuryō, qu'ils ont eu des enfants...
Ayant retrouvé sa robe cachée dans la maison, elle est repartie avec ses enfants, laissant Hakuryō dans une immense tristesse... "

Ça vous a plu? 
Une version en japonais se trouve ici et

Vous êtes restés sur votre faim?
Comme je vous comprends!


Je remercie Roger Walch pour cette vidéo sublime ❤ Écoutez alors et regardez la beauté de cet instant.


Culture MANGA: 

"Ayashi no Ceres de Yuu Watase" Cet article date, cependant il est étroitement lié à cette légende et il a le mérite d'être clair et agréable à lire. 

"Un petit mot sur les nymphes celestes: La nymphe céleste est une figure legendaire que l'on retrouve dans les poèmes de la dynastie Tang, dansant la "danse de la robe de l'arc-en-ciel". Elle descend des cieux attirée par les beaux paysages, tantôt l'étang silencieux de la forêt, tantôt une plage de sable blanc ornée de pins bleus..." 


Et comme on dit chez nous, revenons à nos moutons ...

Hagoromo-no-Matsu 羽衣の松

Miho no Matsubara  et le Fujisan!

La légende de hagoromo se passa ici...
La mer et la montagne en parfaite harmonie!
Le paysage est grandiose!
C'est donc ici que nous a conduit notre Ami!
L'une des plus belles vues du Fujisan depuis la plage!


Le sanctuaire de Haguruma et juste à côté, le Pin où la danseuse a accroché sa robe.








Le nom de  Hélène Giuglaris, est associé à ce lieu.
Je vous laisse découvrir...
C'est intéressant n'est-ce pas?

La plage de sable noir, mais il a déjà été blanc auparavant!

Au bord de l'eau, des blocs de béton, "tétrapodes", posés les uns sur les autres, pour défendre la terre des assauts de la mer!


Voici mon nuage blanc, en toute sa splendeur face à nous et la mer à ses pieds!
Le ravissement d'une vue de neige qui semble fondre sur le versant visible.
A droite, Hakoné.
De l'autre côté de la Montagne, Kawaguchiko où nous aurions dû nous rendre...

Il est inutile de vous dire, parce que vous devez bien vous en douter, que cette vue du Fujisan m'a impressionnée.
C'est très beau!

Nous avons déjeuné sur le muret, face à la mer, sous un ciel bleu et un soleil radieux et chaud.
Sur la plage, nous, deux pêcheurs et vers la fin, un photographe que j'ai pris en pleine action!



Mes trésors, souvenirs de cette journée, gardés précieusement :


Les Pommes de pin, le galet, les deux coquillages et quelque chose dans le pot...
 
Du sable de Miho no Matsubara!

Mon Ami le Papillon, va être heureux de s'endormir, en écoutant cette magnifique musique traditionnelle de Michio Miyagi ( 宮城道雄 ) Haru no umi ( 春の海 ) Mer de Printemps .


Voila, c'est un peu long aujourd'hui... Je suis désolée. Cette journée est loin d'être terminée... Nous avons une rencontre très attendue du côté de Toyokawa Inari et à Toyohashi.

A bientôt.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Dis-moi le fond de ta pensée ...

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.