jeudi 31 mars 2011

Visite Éclair

- Euh ... Je peux ?
- Oui, tu peux ... A propos, tu voulais me parler...
- En effet ... Mais en réalité, je suis passé  à la vitesse supérieure, vois-tu?
- Euh ! Je ne comprends pas ...
-Voila, Okasan: après t'avoir quitté la dernière fois, j'ai pensé longuement à la façon de  t'aider par rapport au rendez-vous avec l'Empereur... Qui, malheureusement n'aura pas lieu, comme tu me l'as annoncé...
Je suis donc allé jusqu'à l'aéroport et je me suis glissé à l'intérieur du sac-à-dos d'une petite fille endormie, qui attendait son avion à côté de ses parents!
Je te confie, que ce n'était pas sans danger ... Je suis tout de même fragile ...
C'est ainsi que je me suis trouvé à l'aéroport de Narita !
- Oh!!!!! Comment as-tu pu le faire, mon Ami !
Et... Tu es déjà de retour?   
- Oui, mais un peu fatigué... Aller et retour en deux jours...
Mais voila ... Je l'ai vu !
- Hein?  Qui as-tu vu?
- Mais l'Empereur, Okasan ! Comme je te vois !
- Et tu as fait comment ?
- J'ai suivi les autres passagers... J'ai pris le train et je suis arrivé au cœur de Tokyo.
Je me suis posé très souvent sur les fleurs que j'ai rencontré sur le chemin...
C'est si joli ! Les " Tokyoïtes ", ont bien besoin de cette vague fleurie autour d'eux.
Je les ai vus  émus , les yeux pleins d'espoir, regardant la pluie rose qui les submerge par moments, poussée par le vent ...
Mais je n'ai fait que passer... Mon voyage avait un but précis...


C'est ainsi que je me suis trouvé dans les Jardins du Palais Impérial !
Le Matin de bonne heure, le " Jardin " respire la tranquillité !
Je l'ai trouvé beau et je n'étais pas seul, comme je le croyais !
Dans une des allées, un homme pensif, avançait doucement...
De temps en temps, il s'arrêtait et soupirait ... Je me suis dit: qui peut bien être?
Aucune idée...  Tout d'un coup, sans me rendre compte, j'ai vu deux yeux m'observer de près...
L'homme s'était accroupi et tendait sa main ouverte ...
J'ai regardé autour de moi ... Personne !
- Mon Ami Papillon, que fais-tu ici ?
Ce n'est pas encore l'heure... Les cerisiers ne sont pas encore prêts ...
- Pardon ... C'est à moi que vous parlez?
- Bien sur ... A qui d'autre veux-tu que je parle?
( j'avais oublié, qu'à part Okasan ... Une autre personne parlait ma langue...)
- Tennõ Heika ! Sa Majesté l'Empereur !  Mes antennes ont frôlé le sol...
L'Empereur a posé sa main par terre en ma direction me disant :
- Comment as-tu deviné qui je suis?
- La langue, Votre Majesté... La langue !
- Viens sur ma main, mon Ami et dis-moi d'où tu viens...
- C'est une longue histoire ...
Je lui ai donc parlé de toi, de ton amour pour son pays, de l'histoire de ta fille, de ta peine pour ce qui vient d'arriver au Japon...
- Je suis heureux de savoir qu'en France, nous avons tant d'Amis !
( un nuage a occulté son regard ) , et puis, il a poursuivi ....
Hier, je suis allé rendre visite à certaines personnes qui ont tout perdu... Je suis vraiment triste... Mais nous devons, tous ensemble, faire face à toutes ces difficultés et nous arriverons à les dépasser, comme à d'autres moments moins heureux de notre histoire...
(L' Empereur a marqué un long  silence, en harmonie avec l'atmosphère du jardin...).
- Mon Ami Papillon, je suis vraiment heureux de t'avoir rencontré et admiratif des risques que tu as couru ...
Je te confie donc ce message pour Okasan : dis-lui, s'il te plaît, que ce n'est pas grave qu'elle ne puisse pas venir à Tokyo en ce moment...
Je comprends... Qu'elle sera la bienvenue quand elle pourra revenir une autre fois...
Et, qu'elle s'attende, peut-être à me voir, au détour d'une ruelle à Kyoto, le cœur du Japon !
Ainsi, sa rencontre si souhaitée avec moi, aura certainement lieu, quelque part, avec mon peuple ! J'espère que le Japon, mon pays, continuera toujours d'être cher à vos cœurs.
Je te prie de m'en excuser... Mais je dois m'en aller... Viendras-tu me voir une autre fois, quand tu seras de passage?
- Oui, Majesté, avec grand plaisir...
Et nous nous sommes profondément inclinés, l'un devant l'autre, comme de vieilles connaissances...
- Merci mon Ami ...
- Okasan... Qu'est-ce qu'il y a?
- Rien ... Rien d'autre qu'un nuage qui passe, mon Ami .

 Empereur du Japon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Dis-moi le fond de ta pensée ...

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.